– Maison de l'Image Documentaire –
- VERNISSAGE DIMANCHE 13 MAI À 11H30 -

ARLENE GOTTFRIED

L'INSOUCIANCE D'UNE ÉPOQUE

Arlene Gottfried, dont le travail est encore mal connu en France, est avant tout new-yorkaise. Toute son œuvre s’inscrit dans ce monde urbain très spécifique, qui a constamment nourri sa soif d’observation depuis l’enfance. (…)

C’est une spontanéité détachée d’ambition qui dessine son parcours. Refusant de faire des études, elle a préféré prendre un emploi de bureau pendant la journée et apprendre la photographie en cours du soir. Car cette discipline allait lui permettre de passer son temps dehors, de s’immerger sans retenue dans le flot de ses contemporains.

Hors de la ville, elle capte des scènes fortes dans le grand rassemblement de Woodstock, où elle se rend, en août 1969, comme des dizaines de milliers de jeunes de sa génération, armée d’un nouvel appareil photo que son père lui a offert. Par la suite, elle multiplie les portraits à la plage et dans les clubs. Devenue photoreporter professionnelle, elle a continué, au cours des quarante-cinq dernières années, à se régaler des scènes pittoresques de la vie new-yorkaise, à laquelle elle a consacré plusieurs livres. (…)

La série « Sometimes Overwhelming » documente le New York d’avant, quand le souffle du disco et les prémisses du R’n’B faisait vibrer les murs du Xenon et que la communauté homosexuelle y dansait avec une théâtralité provocante qu’elle aimait prendre en photo - fourrures et maquillage dégoulinants, corps aguicheurs, costumes de plumes et de panthère, godes petits et grands, voire géants, rien n’était inapproprié si ce n’est le manque d’audace. La même insouciance régnait dans les rues, de Brooklyn à Soho en passant par Central Park et le Lower East Side. (…)

Plus qu’un hommage nostalgique à une époque et à une ville si souvent fantasmée, cet ensemble d’images a des airs de cinéma. Un film dont les acteurs auraient été triés sur le carreau pour leur attitude inébranlable ou leur excentricité loufoque…

Laurence Cornet

Arlene Gottfried est représentée par Les Douches la Galerie, Paris.

© Estate of Arlene Gottfried / Courtesy Les Douches la Galerie, Paris

BIOGRAPHIE
Née à Brooklyn, Arlene Gottfried commença sa carrière comme photographe dans une agence de publicité, avant de travailler à son compte pour des journaux prestigieux comme le Magazine du New York Times, Fortune, Life, ou encore The Independent à Londres. Elle fut notamment exposée à la galerie Les Douches la Galerie à Paris, à la galerie Leica à New York et à Tokyo, ainsi qu’à la Smithsonian Institution Washington D.C. Ses photographies sont présentes dans les collections du Brooklyn Museum of Art, de la New York Public Library, ainsi qu’à la Maison Européenne de la Photographie à Paris. Elle reçut de nombreux prix, parmi lesquels le Berenice Abbott International Competition of Women’s Documentary Photography. Son plus récent ouvrage, Mommie (powerHouse Books, 2016), a été sélectionné dans le Time Magazine’s Best Photobooks of 2016. Elle est également l’auteur de Bacalaitos & Fireworks (powerHouse Books, 2011), Sometimes Overwhelming (powerHouse Books, 2008), Midnight (powerHouse Books, 2003) et The Eternal Light (Dewi Lewis Publishing, 1999). Elle a vécu et travaillé à New York jusqu’à sa mort, en 2017.

WEBSITE LA GALERIE


VOIR TOUTES LES EXPOSITIONS