– Maison de l'Image Documentaire – - Vernissage le dimanche 28 mai à 11h -

EXPOSITION > LA FRANCE TRAVAILLE

FRANÇOIS KOLLAR

En 1931, au moment où les premiers effets de la crise économique se font sentir en France, un jeune photographe, François Kollar, se voit confier, par une maison d’édition documentaire, un grand reportage sur le monde ouvrier, paysan et artisanal.

© François Kollar / Bibliothèque Forney / Roger-Viollet


Les photos de Kollar sont publiées, à partir de 1932, en quinze fascicules, sous le titre “ La France travaille“ et connaissent un grand succès.

« La France travaille », seule enquête d’envergure jamais réalisée sur ce thème, est un document exceptionnel sur le monde du travail à la veille du Front populaire. Cependant, son intérêt n’est pas seulement documentaire, mais aussi esthétique et humain.

Si Kollar sait magistralement mettre en valeur le paysage rural et le décor industriel, l’esthétique de la machine et des structures métalliques, l’intelligence du geste professionnel, il réserve son apport le plus original, sa vision la plus personnelle aux portraits qu’il fait des hommes et des femmes au travail ; de ses personnages, il retient la noblesse du geste, la gravité du regard, et de l’attitude, la tension qui accompagne l’effort.



Profitant d’une pause, il photographie aussi au repos un vendangeur, un sidérurgiste, un cuisinier, et ses aides, de jeunes trieuses.

Enfin, dépassant le strict cadre du travail, il nous montre certains de ces mêmes personnages chez eux, en famille ou pendant leurs loisirs. C’est toute une époque qui revit à travers les photos de François Kollar.


BIOGRAPHIE
François Kollar naît en Hongrie en 1904 et s’installe à Paris dès 1924. Très tôt passionné de photographie, il apprend le métier à l’imprimerie Draeger Frères, puis au studio Chevojon et à l’agence Lecram. Il monte son propre studio en 1930. C’est en 1931 qu’il débute sa collaboration avec les éditions Horizons de France, pour une série de reportages sur le monde du travail, dans un ouvrage à paraître sous le titre «la France Travaille». Cette enquête, riche de plus de 2.000 clichés et qui durera près de 4 ans, entraîne François Kollar aux quatre coins du pays, où il photographie tous les secteurs de l’industrie et de l’agriculture. «La France Travaille» paraîtra sous forme de fascicules à partir de 1932 et rencontrera un grand succès public et critique qui lance la carrière du jeune photographe. Photographie publicitaire, photo de mode, reportages industriels, décors des pavillons de l’exposition internationale de 1937. Kollar meurt en 1979 à Créteil. L’ensemble du reportage «La France travaille» est conservé par la Ville de Paris à la Bibliothèque Forney.

WEBSITE


VOIR TOUTES LES EXPOSITIONS