– Entrepôts Larosa –

EXPOSITION > LA FRANCE VUE D'ICI

PABLO BAQUEDANO

4 sujets : Le Squat / Les Ardennes / Tandem / Le Tour de France

© Pablo Baquedano

Le squat : Impasse Dom-Vaissette, à Toulouse, on vit au jour le jour. Il faut trouver de quoi grailler, picoler, et puis la défonce… Un quotidien peu ordinaire, c’est la loi du squat. Si la toiture tient le choc, les corps, eux, s’abîment un peu plus chaque jour. Les couples se font et se défont au gré des soirées déjantées. L’expulsion n’est jamais loin… Il faut alors trouver un ailleurs, un autre lieu à occuper, pour que la vie continue, mais pour combien de temps ? Ce reportage s’est construit dans le temps, comme la confiance que m’ont accordée peu à peu Delphine, David et tous les autres. Une aventure de quelques mois à leurs côtés, riche en échanges et en humanité. Des galères, de la souffrance, mais aussi des fous rires, du partage et des souvenirs qui resteront.

Tandem : Depuis 2002, la loi recommande de prendre en compte la dimension affective dans le projet de vie des personnes en situation de handicap. Au-delà des professionnels qui entourent ces personnes, ce sont bien souvent les familles, les sœurs et frères, ceux qu’on nomme « les aidants » qui les accompagnent au quotidien, les cajolent et souffrent aussi. Et parfois, il y a l’amoureuse ou l’amoureux. Pour ce travail sur la trisomie 21, des personnes handicapées ont accepté de poser avec un membre de leur famille ou avec celle ou celui qui partage leur vie.

Les Ardennes : Quatre saisons dans ce département, tout au nord de la France, à la frontière avec la Belgique. Moins de 300 000 habitants pour quelque 5 000 kilomètres carrés, avec Charleville-Mézières pour préfecture. Mon premier séjour se passe durant l’hiver 2014 : en quatre semaines, je prends mes repères et fais les rencontres qui me serviront tout au long de ce reportage. Ici, parfois, tout semble assoupi, et ce n’est pas seulement le ciel bas et la lumière grise de cette époque de l’année qui procurent cette impression : la crise économique a fait plus qu’ailleurs son travail de sape, le chômage touche 12 % de la population. Des jeunes désœuvrés, des rues désertes… mais aussi des cafés où la vie sociale se noue, des chasseurs, des usines fermées, et des fonderies à l’ancienne qui fonctionnent encore.

Le Tour de France : Le 9 juillet 2016, je me rends au col du Tourmalet, dans les Hautes-Pyrénées, sur la huitième étape du Tour de France qui relie Pau à Bagnères-de-Luchon. En 1954, le journaliste et écrivain Antoine Blondin écrivait, à propos des foules qui accompagnent le Tour : « De Bordeaux à Bayonne, je me suis étonné d’être dans cette caravane qui décoiffe les filles, soulève les soutanes, pétrifie les gendarmes, transforme les palaces en salles de rédaction, plutôt que parmi ces gamins confondus par l’admiration et chapeautés par Nescafé. Je peux le dire, mon seul regret est de ne pas m’être vu passer. […] C’est donc aux spectateurs que j’en avais, tandis que nous poussions notre troupeau de coureurs à travers les villages où les notables s’érigent en chefs d’ilôt de l’enthousiasme. Je savourais la ferveur qui s’attachait à notre transhumance. Elle nous rappelle que l’art de vivre est d’abord un système de communication des êtres. »


BIOGRAPHIE
Né en 1988 à Toulouse, a étudié comme praticien photographe à l’ETPA (Ecole de photographie et de game design) de Toulouse. Il s’oriente vers des sujets qui font la part belle à l’humain dans son individualité singulière mais aussi à travers sa dimension sociale.

WEBSITE LE SITE DU PROJET


VOIR TOUTES LES EXPOSITIONS "LA FRANCE VUE D'ICI"